Quel détecteur de métaux choisir pour ses activités ?

L'utilisation d'un détecteur de métaux est indispensable lorsqu'on souhaite retrouver des masses métalliques dans le sol. Mais pour être plus efficaces et servir dans divers milieux, ces appareils sont conçus en plusieurs modèles. Dans cet article, vous disposez alors des différents types de détecteurs de métaux.

Le battement de fréquence et l'induction pulsée

Lors de leur première apparition, les détecteurs de métaux suivaient un principe de battement de fréquence. Cela dit, vous trouverez plus de conseils ici. En effet, un détecteur de métaux à battement de fréquence fonctionne avec deux oscillateurs.
Alors, la variation des fréquences au niveau de l'oscillateur sensible, permet de détecter un métal à quelques mètres de profondeur. Néanmoins, ce détecteur est moins sensible même s'il est facile à manipuler.
Par contre, pour une détection efficace et rapide, la plupart des détectoristes se fient au détecteur à induction pulsée. En réalité, avec sa bobine unique, cet appareil est en mesure de trouver des objets métalliques réduits, à près de 1,50 m. Par ailleurs, le processus se base sur l'impulsion de retour après la rencontre avec le champ magnétique de la masse métallique.

La basse fréquence et le radar à pénétration de sol

Pour différencier les objets trouvés au-dessous du sol, le détecteur de métaux à basse fréquence est le plus adapté. En effet, cet appareil est composé de deux bobines dont l'un sert de récepteur et l'autre d'émetteur. Dans ce cas, le champ magnétique produit par la bobine émettrice est responsable de la réaction au niveau du métal.
Cela dit, il induit des courants susceptibles de provoquer d'autres courants du côté de la bobine réceptrice. Cependant, une telle réaction permet de discriminer les métaux par un déphasage des signaux.
Toutefois, le radar à pénétration de sol est indispensable pour les professionnels, étant donné qu'il détecte les objets enfouis à des quinzaines de mètres de profondeur dans la terre.
Enfin, sur les sols minéralisés, ‘’l'effet de sol" accroché aux détecteurs permet de réduire les faux signaux et l'effet des compositions de la terre sur la détection.