Nos astuces pour bien calculer la date d’accouchement

La grossesse est une étape précieuse et joyeuse de la vie de chaque femme étant dans cette étape. Et le fait de ne pas être enceinte est une situation fâcheuse chez une femme. Mais pour les femmes en grossesse, le plus important est de savoir comment bien calculer une grossesse afin d’éviter les mauvaises surprises. Nous vous offrons dans cet article les étapes pour réussir ce calcul.

Calculer la grossesse

Pour toutes femmes en grossesse, la première des choses à faire est de calculer la grossesse. C’est-à-dire d’identifier la durée exacte de la grossesse. C’est n’est pas au moment que vous tombez grosse que vous allez le sentir. Pour certaines femmes, c’est deux mois après qu’elles vont découvrir qu’un fétu grandit dans leur entrailles. Nous vous proposons d’aller ici pour découvrir la méthode du calcul de la grossesse.

Pour réussir votre calcul, la première des choses est de prendre note de votre premier mois de grossesse. N’oubliez pas qu’il s’agit ici de déterminer la date exacte d’accouchement. Chaque moment compte alors. Une fois le mois définit, ajoutez par la suite quatorze (14) semaines au chiffre du premier mois de votre grossesse. 

Après ce calcul, procédez à une vérification du résultat obtenu. Voyez si ça correspond à votre cycle menstruel. Les 14 semaines constituent en réalité le premier trimestre de la grossesse chez une femme.

La durée d’une grossesse 

Selon les études et en tenant compte des cas d’accouchement, la grossesse dure généralement neuf mois. Dans certains cas, elle peut durer dix mois avant l’accouchement. Mais cala dépend aussi de la future mère. Pour certaines raisons, il y des accouchements prématurés issus d’une grossesse qui ne peut pas excéder six à sept mois. Cette étape est importante. L’on considère tout cas de grossesse qui dépasse dix mois comme étant anormal.

La date prévue pour l’accouchement

Certaines préfèrent se procurer des magazines ou faire des dépenses pour connaitre cette date. Cependant, le poids est un élément principal que vous ne devez pas ignorer. Une femme enceinte ayant plus de 10 kilos risque avoir un retardement de trois semaines pour l’accouchement. Il est préférable de perdre environ 15% de son poids pour s’assurer d’un accouchement sain et sans risque.