L'immigration en Espagne

Sujet Après quelques années de ralentissement par la crise économique, l'immigration en Espagne a de nouveau acquis une intensité notable. Les immigrés représentent désormais 14% de la population espagnole et un cinquième de la population âgée de 25 à 49 ans. Découvrez quoi savoir sur l'immigration en Espagne dans cet article.

Généralités

L' immigration est une sorte de passage d'un point A à un point B liée donc à l'arrivée ou au déplacement d'un individu ou d'un groupe de personnes dans une contrée, une région ou une localité outre celle d'origine, pour s'y installer. Le séjour peut être temporel ou permanent selon qu'il implique ou pas une résidence permanente au point d'accueil.
L'immigration en Espagne a considérablement augmenté au début du 21e siècle. En 1998, les immigrés représentaient 1,6% de la population et, en 2009, ce nombre était passé à plus de 12% - l'un des plus élevés d'Europe à l'époque. [la citation nécessaire ] Jusqu'en 2014, les nombres diminuaient en raison de la crise économique, mais depuis lors, l'immigration en Espagne a augmenté à nouveau depuis 2015.

Immigration en Espagne par pays

En 2020, il y avait 7 231 195 personnes nées à l'étranger en Espagne, soit 15,23% de la population espagnole, dont 5 015 263 (10,57%) sont nées dans un pays non européen. Parmi ceux-ci, 5 434 153 (11,45%) n'avaient pas la nationalité espagnole. Ceci fait de l'Espagne une des destinations préférées du monde pour immigrer , étant le 4ème pays en Europe par les nombres d'immigration. L'Espagne attire une immigration importante d' Amérique latine et d'Europe de l'Est . Les groupes d'immigrants à la croissance la plus rapide en 2017 étaient les Vénézuéliens , les Colombiens , les Italiens , les Ukrainiens et les Argentins .
XXe siècle et précisément les années 60 ont été marqué par un boom démographique spectaculaire. Le taux de natalité a ensuite plongé dans les années 80 et la population espagnole est devenue stagnante, sa démographie montrant l'un des taux de fécondité sous-remplacement les plus bas du monde.
La croissance démographique moyenne annuelle a battue d son propre record au début du 21 iem siècle. La variation moyenne de 2,1% en 2003 a doublé le record précédent qui fut enregistré dans les années 1960. Parcequ'il fut enregistré une croissance moyenne de 1% les années antérieures, on peut bien affirmer que la tendance est loin d'être inversée à l'heure actuelle .