Le plan d’épargne en action pour PME : parlons-en !

Les petites et moyennes entreprises ont la possibilité de bénéficier de nombreux services bancaires à l’instar du plan d’épargne en action (PEA). Si vous détenez une entreprise de cette catégorie, cet article vous intéressera sans doute. Lisez-le avec beaucoup d’attention afin de connaître les contours de cette possibilité.

Qu’est-ce que le plan d’épargne en action pour PME ?

Lorsqu’on parle de plan d’épargne en action pour PME, on désigne un procédé mis à disposition par les banques et qui permet aux petites et moyennes entreprises d’épargner en bourse. Vous pouvez avoir plus d'informations via ce lien. En effet, les banques ont trouvé la formule pour permettre aux petites et moyennes entreprises de se hisser sur le marché boursier au même titre que les personnes particulières. Pour ce faire, il est indispensable pour eux de se créer un compte de plan d’épargne en action. Il faut aussi savoir que les entreprises à statut intermédiaire c’est-à-dire les ETI peuvent en bénéficier également. Néanmoins, il est important de notifier que pour un plan d’épargne en action pour PME, le plafond financier est à 75 000 euros. Il n’y a que lorsqu’on le cumule avec un PEA standard qu’il peut passer à 225 000 euros.

Les principes du PEA pour les PME

Pour avoir un compte PEA pour PME, il est important d’en connaître les principes. D’abord, il faut savoir que pour avoir un compte de plan d’épargne en action pour PME, il faudrait que vous ayez un hébergement fiscal situé en France. De plus, comme tout bon deal légal, il faut qu’il soit matérialisé par la signature d’un contrat. Après cette signature, le compte est activé dès que vous y faites un premier versement. Ensuite, il faut aussi huit ans d’épargne dans le compte pour y faire un retrait d’argent sans pour autant clôturer ce dernier. Suite au premier retrait effectué après huit ans, l’on ne peut plus y faire de dépôt.